Management

La Poste extermine ses vendeurs au Karcher !

Le syndicat SUD-PTT s’est indigné le 13 avril 2010 d’un courriel envoyé par le directeur des bureaux de poste de Paris-Sud à ses directeurs de vente, qui parle de « chasse ouverte » aux mauvais vendeurs et de leur « extermination ».

D’après un article du Parisien

Dans un courriel daté du 5 mars, dont l’AFP a eu copie, Rémi Karcher, le directeur des bureaux de poste de Paris-Sud (regroupant les bureaux de la rive gauche, ainsi que ceux des XII e et XVI e arrondissements), annonce à ses directeurs de vente que cette « chasse » est « ouverte, jusqu’à épuisement (rapide) des espèces qui ne sont pas protégées ». Le syndicat SUD a obtenu le courriel de façon anonyme sous enveloppe. Dans la ligne de mire de Rémi Karcher : les conseillers spécialisés en patrimoine, les conseillers clientèle, les conseillers financiers et les gestionnaires de clientèle qui sont « à 0 (zéro) ». Lors d’une campagne commerciale pour un produit financier donné, un « vendeur à 0 » est celui qui n’a conclu aucun contrat du produit donné. Le courriel propose ensuite de se « focaliser » « lundi en quinze » sur « l’extermination » des vendeurs à 0.

Pour Olivier Rosay (SUD-PTT), « c’est inadmissible, cela dépasse l’entendement ». Il dénonce « les mauvaises conditions de travail » des conseillers financiers et conseillers clientèle, soumis à une « forte pression » et « un niveau de stress important ». « Des gens sont à bout, en arrêts de travail, en dépression. J’ai vu des vendeurs pleurer parce qu’ils n’arrivaient pas à faire leurs chiffres », ajoute Olivier Rosay. SUD-PTT a écrit au PDG de la Poste, Jean-Paul Bailly, au directeur général des bureaux de poste, Jacques Rapoport, et au président de la Banque postale, Patrick Werner, demandant « une intervention prompte » pour qu’ils « désavouent M. Karcher ».

PDF - 1.9 Mo
Tract de SUD ptt : Arrêt du management par la terreur !

Des images de France 2 :

D’après LePost.fr

Une dérive « à la France Télécom » Sébastien Baroux, du syndicat Sud-PTT a déclaré : « Non seulement nous sommes scandalisés par les mots, mais au delà des mots, ces propos se traduisent concrètement par une nouvelle forme managériale, dont on a pu voir les dérives à France-Télécom en matière d’objectifs commerciaux, toujours augmentés, années après années, et qui deviennent irréalisables. »

Publié le 16 avril 2010 par CAL Alsace
1368 visites