Marche contre Monsanto : Non à la collaboration avec le FN

communiqué unitaire

2015 : 2 individus militants d’une organisation ouvertement néonazie - organisation proche d’« Égalité et Réconciliation » - sont exclus par des militantEs antifascistes.

Cette année nous avons rencontré en amont les organisateurs de la « Marche contre Monsanto ». Lors de cette rencontre les organisateurs de la manifestation nous ont assuré qu’ils prendraient position contre la présence de l’extrême droite. Cette semaine, nous avons appris que contrairement à leur engagement les organisateurs avaient négocié avec le FN leur présence dans la manifestation. Ils ont ainsi fait le choix politique de légitimer le FN, organisation dont le racisme, le nationalisme, l’islamophobie, l’antisémitisme, le sexisme et l’homophobie ne sont plus à prouver.

Considérant ainsi que le FN a toute sa place dans cette mobilisation les organisateurs de la « Marche contre Monsanto » ouvrent la boite de pandore et laissent la place également à d’autres groupes encore plus dangereux (Cercle Proudhon, GUD, GAN, MAS…).

Nous considérons que la lutte écologiste est une lutte politique incompatible avec le capitalisme, le racisme et le patriarcat.

Nous, militantEs antifascistes, refusons d’être renvoyéEs dos à dos à l’extrême droite et que l’on nous fasse porter la responsabilité. Ce sont les organisateurs qui ont fait le choix politique de se compromettre avec le FN pour, au final, annuler la manifestation. A eux d’assumer leur responsabilité.

Premiers signataires : Alternative Libertaire, des militantEs d’Attac Strasbourg, Ensemble, NPA 67, Sud Education Alsace, Organisation Communiste Libertaire

Publié le 21 mai 2016 par CAL Alsace
904 visites