Marche anti-MONSANTO : Les organisateurs annulent !

Aujourd’hui 20 mai, vers 14h, les organisateurs de la Marche anti-Monsanto de demain ont décidé d’annuler la manifestation… en tentant de faire porter le chapeau aux organisations antifascistes, dont AL. Après plus d’un mois de campagne, d’argumentation, d’échanges avec eux, ces gens-là n’ont toujours pas été capables de prononcer un seul mot contre l’extrême droite ! Ils préfèrent annuler leur marche plutôt que de choisir un camp… Nous prenons acte de ce refus de condamner l’extrême droite.

Quand des écolos se partagent la rue avec le FN

En 2015 déjà, la marche contre Monsanto avait été l’occasion pour les organisateurs de l’évènement de réintégrer dans le cortège deux fascistes (s’affichant comme Natio & Ecolo) qui en avaient été éjectés par quelques manifestant-e-s ! Manifestement, la seule chose qui les a gênés n’était pas cette dérangeante présence raciste, mais les perturbations qu’elle a engendrée. Cette année, pour la marche du 21 mai 2016, les mêmes organisateurs récidivent… en prenant soin, par avance, de négocier avec le FN la place de son « collectif nouvelle écologie » dans la manif !

Le « collectif nouvelle écologie » du FN a annoncé sa présence à cette marche depuis de longues semaines. La seule réaction des organisateurs a été la publication de communiqués insistants sur le côté « apolitique » de cette manifestation ! Toute idéologie politique serait donc problématique… les délires racistes du FN étant rangées dans le même sac que toute idée politique !

Mais finalement, après nos protestations, l’un des organisateurs nous a annoncé : « Le FN à travers son collectif « Nouvelle écologie » accepte de manifester sans drapeaux ni banderoles à l’arrière du cortège, c’est à dire après la ligne du service d’ordre bouclant la manif. » Puisque le FN a « accepté », il faut donc comprendre qu’il y a eu des négociations… Manifestement le but de ces négociations n’était pas de s’assurer qu’aucune organisation raciste et nationaliste n’impose sa présence à cette marche… mais juste d’éviter que cette présence ne provoque quelques remous.

Le fait que le FN se mette à l’écologie est déjà assez risible, mais quand en plus des personnes se réclamant du mouvement écologiste, pour certains membres d’EELV et des Amis de la Confédération paysanne, négocient avec ce parti raciste pour que sa présence en manif devienne acceptable… on se dit que le mouvement écolo a perdu pas mal de repères !

De notre côté, nous défendons une écologie émancipatrice qui est incompatible avec les discours racistes et nationalistes. Nous n’entendons pas laisser la rue à l’extrême droite !


Voir notre article sur le problème de l’antifascisme dans le mouvement écologiste


Publié le 19 mai 2016 par CAL Alsace
1482 visites