Communiqué fédéral d’Alternative libertaire

Manifestation contre la COP21 : Nous exigeons la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées

Voir le récit des évènements

Des milliers de personnes se sont réunies aujourd’hui place de la République à Paris pour dénoncer les faux semblants de la COP21. La manifestation, prévue depuis des mois, avait été interdite par le gouvernement. C’est aussi pour protester contre cette interdiction injuste que la foule s’est rassemblée. Un meeting improvisé s’est tenu sur place, avec les organisations du pôle libertaire. Alternative libertaire y a exposé ses arguments face à la crise écologique et face à la situation d’état d’urgence. Après deux heures sur place, la foule s’est lancée dans une manifestation en commençant à faire le tour de la place. Confrontés à une présence policière provocante et pressante, les militant-e-s d’Alternative libertaire se sont efforcés d’assurer la protection de la foule.

Brutalement, les CRS ont chargé et inondé la place de gaz lacrymogènes, tout en empêchant les manifestant-e-s comme les badauds d’évacuer les lieux. Certaines grenades en tir tendu ont touché des manifestant-e-s. La police a jeté des gaz lacrymogènes jusque dans le métro avant de le fermer, pour mettre en place un véritable piège. En fin d’après-midi, plusieurs centaines de contrôles d’identité et d’arrestations étaient toujours en cours. Le gouvernement et sa police cherchent visiblement à faire taire toute contestation en muselant les militant-e-s. Dimanche dernier déjà, la police avait transmis les identités de 58 personnes suite à une manifestation de soutien aux réfugié-e-s, donnant lieu à des convocations et gardes à vue. Un peu partout en France, des assignations à résidence et des perquisitions visant des militant-e-s écologistes ont eu lieu ces derniers jours.

Ils détruisent la planète, et maintenant nos libertés. Nous ne nous laisserons pas faire. Nous appelons à la libération immédiate de toutes personnes arrêtées et à l’organisation de la solidarité avec les victimes des brutalités policières.

Alternative libertaire, le 29 novembre 2015 à 19hr15

Publié le 29 novembre 2015 par CAL Alsace
535 visites