Kobané Libre , Öcalan pas encore !

Des Kurdes venu-e-s de Berne ont entamé une grande marche pour réclamer la libération du leader du PKK. La centaine de marcheuses -majoritaires- et les marcheurs parti-e-s le 4 février de Berne, en Suisse, pour demander la libération du fondateur du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Abdullah Öcalan, emprisonné en Turquie depuis 1999, se rendront à Strasbourg le 13 février prochain. C’est devant le conseil de l’Europe que les marcheurs et les marcheuses Kurdes venu-e-s de Berne s’uniront à celles et ceux arrivé-e-s d’Allemagne, du Luxembourg et de Belgique . Ils et elles demanderont alors, la libération d’Abdullah Öcalan.

Une mobilisation riche !

Autant dire que l’accueil était chaleureux le vendredi 06 février dernier à 09H15, lorsque les marcheuses et les marcheurs kurdes ont franchi la douane franco-suisse à Saint-Louis. En effet, des sympatisant-e-s distribuant des roses aux marcheuses et marcheurs, en passant par la mobilisation de quelques organisations politiques, telles que : Alternative Libertaire, le NPA ainsi que le PKK Mulhousien, nous étions une cinquantaine à être sur place pour soutenir la cause Kurde.

Öcalan à l’honneur !

Ce fut une belle matinée, toute en couleur avec tous ces drapeaux… avec des slogans tels que : « Libérez Öcalan », « Une solution politique pour le Kurdistan », « Kurdistan libre »… « Öcalan est la clef de la résolution politique de la question kurde », a assuré de son côté une femme, une rose à la main. Le groupe avançait tranquillement dans le centre de Saint-Louis sous contrôle de la police municipale et nationale. Les marcheurs et marcheuses se sont ensuite dirigé-e-s vers Sierentz où ils/elles ont passé la nuit du mercredi à jeudi, avant de repartir vers Mulhouse.

La fête au rendez-vous !

La traversée de Saint-Louis fut festive bien que des trouble-fêtes aient tenté de ternir l’enthousiasme des un-es et des autres. Effectivement, une altercation a eu lieu entre quelques kurdes et des fascistes turcs, voulant en découdre du haut de la fenêtre d’un bâtiment situé juste à côté de la frontière. Rien d’alarmant…

Une marche à suivre… Solidarité avec le peuple Kurde !

Publié le 13 février 2015 par CAL Alsace
715 visites