Ecoles de Strasbourg : Non à la suppression des postes de menuisiers par la CUS‏

Signez la pétition en ligne :

Parce que certaines activités ne seront plus assurées, et d’autres ne le seront plus avec la même réactivité.

La Communauté urbaine a décidé de ne pas remplacer 2 menuisiers partis à la retraite. Cela va pénaliser la réalisation de certaines interventions mais aussi certains travaux. Pourtant ni nos compétences, ni la qualité du travail, ni l’organisation ne sont remises en question. Il s’agit d’une décision politique totalement assumée par l’équipe en place, future gestionnaire de l’EUROMETROPOLE : « nous n’assurerons plus que des petites réparations courantes, pour les demandes de mobilier spécial l’Education Nationale se contentera de meubles standards ou nous délèguerons au privé. »

Ainsi, la fourniture de certains mobiliers sera d’une manière plus générale, satisfaite par des produits manufacturés qui ne permettent pas l’aménagement de mobiliers spécifiques. La régie intervenait sur des dépannages, des interventions rapides, mais également pour des confections sur mesures, des réalisations de qualité liées à des besoins de sécurité de robustesse et de fonctionnement que des produits manufacturés ne peuvent assurer. Pourquoi faire appel à des entreprises extérieures alors que la régie a toujours répondu aux demandes et à la complexité ? D’autant que certains travaux réalisés par le privé ne donnent pas entièrement satisfaction en termes de qualité et de robustesse et que la régie éducation a dû intervenir régulièrement sur des travaux d’entreprise. Notre polyvalence permet de prioriser tout ce qui relève de la sécurité et correspond au mieux aux besoins et attentes, réalisés en dehors de tout souci économique tel qu’un aménagement pour l’accompagnement d’un handicapé ou un coffret de sécurité pour téléphone d’urgence, ou bien une table à langer, ou bien encore des niches pour chaussons, etc… Les RPS ont été les premiers à être impactés pour des équipements pédagogiques, placard de rangement spécifiques dédiés aux demandes pédagogiques, cuisines pédagogiques, placard et cuisine pour les ATSEM, bureaux adaptés à la configuration des locaux et aux attentes du personnel, l’exposition Tomi Ungerer + les cubes pour les élèves.

Nous rendons attentif les directions d‘écoles que la décision prise par la DDE à l’encontre des menuisiers va les impacter et les pénaliser. Il suffit de consulter la liste des travaux de confection réalisés dans les écoles pour s’en rendre compte en toute objectivité. Voilà ce que nous risquons de perdre si nous ne réagissons pas

Ensemble, en tant qu’agents d’un service public dont nous défendons la qualité et parce que nos activités sont intimement liées pour le bien être des enfants, REAGISSONS : Demandons le maintien des postes des 2 menuisiers supprimés. Si vous partagez nos préoccupations, signez la pétition en ligne !

CGT Communauté urbaine de Strasbourg

Publié le 17 juin 2014 par CAL Alsace
1283 visites