Communiqué de presse

Strasbourg - Centres Médico Sociaux en grève !!

Est-il possible d’être au service des personnes en difficulté et être soi-même en souffrance du fait de l’organisation et des conditions de travail ? Telle est la question qui taraude l’ensemble du personnel qui travaille dans les Centres Médico Sociaux de la ville de Strasbourg.

Les travailleurs sociaux sont aux prises, avec d’une part
- un nombre de plus en plus important de personnes en difficultés
- et une aggravation des difficultés (manque de ressources, privation de travail, problèmes de logement, violences…)

Et d’autre part :
- un manque de moyens (manque d’effectif, absences non remplacées, délais de remplacement trop longs),
- une rigidification des réponses de l’employeur (renforcement de la hiérarchie plutôt que du personnel sur le terrain),
- mise en place d’un système technocratique de comptabilité et de gestion des actes sociaux qui est chronophage et qui ne rend pas compte de la réalité du travail.

Le travail à réaliser devient impossible : il s’agit de prioriser les priorités, de ne pas réaliser le suivi de certains usagers, de réaliser des suivis de moindre qualité, d’abandonner la prévention, de proposer des délais de rendez-vous incompatibles avec la notion d’urgence… de quoi créer de l’exaspération au niveau des usagers.

Depuis des années cette question et ce pan de la réalité sociale de notre ville sont éludés au niveau de l’administration qui répond par la mise en place d’un projet de service qui n’en finit pas d’advenir. « C’est une coquille vide de sens et surtout de moyens, c’est juste de la communication », disent les agents.

Au-delà des discours, il s’agit d’un véritable abandon des travailleurs sociaux, une non-prise en compte du travail réel et de fait de la souffrance des usagers. C’est une forme déguisée, derrière un discours gestionnaire, d’abandon du service public et des plus démunis. Les intervenants sociaux, paramédicaux (puéricultrices, psychologues), ont décidé de ne pas laisser la situation en l’état et d’entrer en lutte.

Une première journée de grève aura lieu le 15 avril 2014.

Transmis par la CGT.

Grèves et manifestations à Strasbourg : Centres médico-sociaux et Senerval unis devant la CUS

Publié le 14 avril 2014 par CAL Alsace
1463 visites