Non au fascisme, aux impéralismes et à la guerre !! Solidarité avec les antifascistes, syndicalistes et révolutionnaires d’Ukraine

Nous sommes resté-e-s relativement silencieux-ses sur les événements secouant l’Ukraine depuis le mois de novembre. L’occupation de la place Maidan, présentée comme un mouvement « pro-UE » par les médias nous laissait dubitatif, jusqu’au début de la répression sanglante de l’état ukrainien.

Nous ne pouvions que soutenir les revendications plus que légitimes du peuple ukrainien face au pouvoir corrompu des oligarques, incarné par Yanoukovitch qui pillait les richesses et exploitaient la population de manière méthodique et face à la répression policière. Mais les témoignages de plus en plus nombreux de nos camarades anarchistes, syndicalistes et antifascistes sur place (dont ceux du syndicat autonome de Kiev), notamment sur le rôle central de l’opposition profasciste et nationaliste au sein du mouvement Maidan, avec ses milices financées de manière obscure, et ses méthodes autoritaires (interdisant l’accès de la place occupée aux militants révolutionnaires de gauche et anarchistes de manière visible) nous dictaient la prudence, prudence renforcée devant le soutien inconditionnel des dirigeants européens au mouvement. Malheureusement, il semble aujourd’hui que nous avions raison.

Depuis le départ précipité de Yanoukovitch, négocié par les diplomates européens et américains, les fascistes ont pris largement place dans le nouveau gouvernement, interdisant en premier le Parti communiste ukrainien prorusse et stalinien, traquant ses membres, et occupant militairement les bâtiments administratifs de Kiev, sans même toucher aux intérêts des oligarques que le peuple avait combattu. L’Est du pays, russophone en majorité, s’est à son tour soulevé, suite à des démonstrations de force du PCU, et la Crimée réclame son indépendance, sous la protection de la Russie, qui a envoyé des parachutistes prendre de force la ville de Sebastopol et ses environs. Face à cela, le nouveau gouvernement « Pro-EU » demande à réactiver son arsenal nucléaire et mobilise l’armée à son tour. Ces tensions peuvent à terme conduire à un conflit majeur.

Nous sommes certain-e-s que celui-ci n’apportera évidemment rien de bon à la population ukrainienne. Nous ne sommes d’ailleurs pas dupes des enjeux géopolitiques et de l’interventionnisme européen, états-unien, et russe dans ce conflit en préparation. L’Ukraine est un pays charnière dans la course à la puissance que mènent les bourgeoisies et les états occidentaux et russes. Ainsi elle constitue un point de passage vital du gaz pour l’économie ouest-européenne, et une base militaire d’importance pour la Russie. Ce n’est pas sous la tutelle de l’un ou de l’autre que s’améliorera le sort des Ukrainien-ne-s. Il est d’ailleurs navrant de voir les médias dominants focalisé sur une révolte dirigée par des nationalistes en Ukraine, alors que les soulèvements anticapitalistes en Bosnie et dans le reste des Balkans sont totalement ignorés. Il est tout aussi lamentable de voir que l’ensemble des médias occidentaux font tout ce qu’ils peuvent pour masquer la montée de l’extrême droite et son intégration dans les institutions grâce à son alliance avec le parti de droite pro Union européenne qui domine le gouvernement de transition.

Toutes nos pensées et notre solidarité vont aujourd’hui à nos camarades ukrainien-ne-s, et à toutes celles et ceux qui là-bas, se mobilisent pour une société libre et égalitaire, et qui sont emprisonné-s ou tué-e-s, comme Sergei Kemskiy, anarchiste assassiné sur Maidan par la police, et à l’ensemble du peuple ukrainien, dont les souffrances et l’exploitation ne sont pas (encore ?) terminées. (1) Seul un mouvement d’ampleur, populaire et rassemblant les forces sociales combatives du pays pourra faire face à l’interventionnisme et apporter les changements économiques et sociaux vitaux pour la population. Nous nous mobilisons aujourd’hui pour exiger l’arrêt des opérations militaires, et de l’interventionnisme occidental et russe, ainsi que l’arrêt du soutien européen et états-unien au gouvernement « nationaliste » dont la légitimité par les urnes et dans la rue reste encore à démontrer.

En Ukraine comme ici, Rispostons au fascisme !! Résistons à l’impérialisme !! Mort à la Guerre !! Solidarité avec les antifascistes, syndicalistes et révolutionnaires d’Ukraine

1-http://www.secoursrouge.org/Ukraine-Un-anarchiste-tue-a-Kiev

Publié le 6 mars 2014 par CAL Alsace
853 visites