Agenda militant

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 

Maty Wague remise en liberté

Mercredi 10 juillet 2013 : Action.

Le Juge des Libertés et de la Détention vient d’ordonner la remise en liberté de notre camarade Maty WAGUE. Un grand bravo et merci à toutes celles et ceux qui ont pris part à la campagne dirigée vers la Préfecture Moselle et particulièrement à nos camarades de Solidaires57 qui ont été remarquables. Mais merci également à la l’UD-CNT57, aux différentes structures de Solidaires et de la CGT qui ont pris part à cette action, un merci particulier à une camarade de RESF93 qui s’est beaucoup impliquée, à RESF57, à l’UCIJ57 (Unis Contre une Immigration Jetable) et je ne nomme que ceux dont j’ai eu connaissance, sans oublier les individuels qui ont relayé notre communiqué auprès de la Préfecture. Info sur http://esarjo.skyrock.com/

Urgent, une camarade de SUD enfermée au CRA, jugement mercredi à 9H au Palais de Justice de Metz.

Un appel à rassemblement au Palais de Justice de Metz a été lancé pour demain mercredi 10 juillet à 9h, heure à laquelle Maty Wague passera devant le juge des libertés.

Merci d’envoyer un maximum de courriels types en votre nom ou celui de l’organisation que vous représentez.

Vous trouverez les adresses dans le mail transmis ci dessous. Merci d’envoyer copie aux camarades de Solidaires Montreuil.

Chers et chères ami(e) et camarades,

Mme Maty WAGUE, est une travailleuse sans-papiers. Elle est militante dans l’union syndicale Solidaires Montreuil (93) et participe activement à la vie du syndicat.

Elle est enfermée au centre de rétention de Metz depuis le 05 juillet alors qu’elle se rendait auprès de sa famille suite au décès de sa mère au Sénégal.

Nous ne pouvons accepter que la vie de cette notre camarade, sans attaches dans son pays d’origine, qui a construit sa vie en France depuis maintenant 10 années, travailleuse de l’aide à domicile, soit anéantie de la sorte.

Vous trouverez ci après un modèle personnalisé à faxer ou mailer (coordonnées ci dessous) pour sa libération immédiate au préfet de la Moselle, Nacer MEDDAH.

Le même document est reproduit dans un fichier joint.

Vous pouvez le faire en tant que militant syndical ou en tant que représentant de votre syndicat ou de votre fédé.

Nous vous remercions par avance de la solidarité que vous pourrez manifester en demandant sa libération (toujours en termes courtois).

Solidairement

Xavier Godeau, Sébastien Peigney et Luz MORA solidairesmontreuil@wanadoo.fr

nacer.meddah@moselle.gouv.fr Téléphone cabinet du préfet : 0387348749 Secrétaire général : Olivier DU CRAY olivier.du-cray@moselle.pref.gouv.fr Téléphone : 0387348809 Directrice de cabinet du Préfet : Nathalie BASNIER

nathalie.basnier@moselle.pref.gouv.fr

Modèle de lettre à personnaliser si besoin.

Monsieur le Préfet,

Nous nous permettons d’attirer votre bienveillante attention sur un drame humain, celui de Mme Maty WAGUE, ressortissante sénégalaise en France depuis 2003.

Elle a été interpellée le vendredi 05 juillet 2013 alors qu’elle se rendait à Metz auprès de membres de sa famille, après avoir appris le décès de sa mère, dans son pays d’origine, le Sénégal.

A ce jour, Madame WAGUE, âgée de 46 ans, ne dispose plus d’aucune famille dans son pays. Sa sœur,handicapée et en situation régulière, réside en France.

Outre une Obligation de Quitter leTerritoire Français, Madame WAGUE est frappée par une Interdiction de Retour sur le Territoire de 3 ans que vous avez prise à son encontre.

Madame WAGUE, demeure à Paris et est locataire en titre de son logement, Elle exerce depuis des années une activité professionnelle régulière dans le domaine de l’aide à la personne.

Elle a, de plus, suivi une formation professionnelle d’auxiliaire de vie en France, au cours des années 2011 et 2012.Elle s’est régulièrement acquittée de ses obligations de contribuable.

Soucieuse de sa situation administrative, Madame WAGUE avait déposé, avec le soutien de son organisation syndicale, l’Union syndicale Solidaires de Montreuil (93), une demande de régularisation auprès de la Préfecture de Police de Paris.

Cette demande ayant été rejetée en novembre 2011, elle s’apprêtait, toujours avec l’aide de son syndicat, à déposer une nouvelle demande par le travail, dans le cadre de la circulaire Valls du 28 novembre 2012.

Vous avez en votre possession tous les documents attestant de sa présence, de son activité professionnelle, de ses contributions fiscales, de sa formation professionnelle et de son intention de déposer une nouvelle demande dans les semaines à venir.

Nous ne comprenons pas une décision qui ne tient aucun compte d’une situation personnelle particulièrement favorable à une régularisation.

Un dernier argument renforce notre conviction : Madame WAGUE a suivi, au Sénégal, un cursus scolaire élémentaire et secondaire qui l’amène à parfaitement maîtriser la langue française, tant dans sa forme orale que dans sa forme écrite.

Son intégration n’est plus à démontrer, notamment par le biais de son union syndicale locale où elle milite activement.

Face à cette décision que nous trouvons particulièrement choquante, nous nous permettons, Monsieur le préfet, de nous tourner vers vous, sachant que Madame WAGUE peut être éloignée d’un jour à l’autre, pour se retrouver dans un pays où plus personne ne l’attend, où son avenir, de travailleuse et de femme paraît très sérieusement compromis.

Pour toutes ces raisons, ne vous demandons de renoncer à l’expulsion de Mme WAGUE et de lui permettre ainsi de faire réexaminer sa situation administrative.

Dans l’attente de votre décision, nous vous prions d’agréer, Monsieur le préfet, l’expression de nos respectueuses salutations.

Prénom NOM SIGNATURE

Appel transmis par la CNT 57.

Publié le 9 juillet 2013 par CAL Alsace
1491 visites