La C.R.I.S.E c’est à Nancy :« La Coordination Révoltée des Invisibles Solidaires Enragé-e-s »

« C’est quand qu’on va où ? »

« C’est quand qu’on va où ? » : Voilà qui traduit sans nul doute l’expression de celles et ceux, chômeur-es, précaires, et autres C.A.Fard-es que nous rencontrons en ce moment, pour ainsi dire de façon quotidienne, sur les Pôle Emploi, les C.A.F, dans les rues, dans les bistrots du Grand Nancy et/ou encore chez eux. A la résignation d’hier, se substitue le son encore étouffé d’une colère montante. C’est comme le chuintement d’un auto cuiseur, qui laisse entendre que le couvercle de la « marmite » s’apprête à exploser ; exploser sous la pression de la désillusion d’un changement caressé, englouti par le fond du marais aux illusions perdues et des douleurs ressenties conséquences d’une violence sociale de plus en plus insupportable. C’est latent, ça clapote, çà bouillonne…Mais pour aller où ?

« C’est quand qu’on va où ? » Extrait de ce que nous écrivions le 1er octobre 2012 en préambule des premières Assises à Nancy « Chômages,précarités, pauvretés » : « Précarités, chômages structurels, pauvretés posent les vraies questions politiques, sociales et économiques. Chômages, précarités et pauvretés sont les conséquences directes de choix politiques et d’une surdité quant à l’impérative nécessité d’en finir avec le système capitaliste et ultra libéral depuis plus de trente ans seul responsable de sa crise. Derrière le chômage, les précarités, les pauvretés se sont avant tout des femmes et des hommes dépités qui, dans le battage du cirque politique, ne sont pas être pris en compte. Les idéologies les plus nauséabondes se banalisent, comme par exemple l’exécrable principe de préférence nationale, avec ses ignominies que sont la xénophobie, le racisme, l’homophobie que nous devons combattre et éradiquer en provoquant l’émergence de réelles perspectives de résistance et de luttes collectives, convergentes puis solidaires, qui permettent de sortir de la désespérance, du fatalisme comme du pessimisme. »

« On ne peut empêcher les oiseaux de mauvaise augure de tourner au dessus de nos têtes, mais on peut les empêcher de faire un nid dans nos cheveux. » Proverbe chinois.

« C’est quand qu’on va où ? »

Le seul vrai changement est bien celui que nous imposerons par nous même !

Infos/agenda de La C.R.I.S.E à Nancy

1° En corrélation avec la réalité du moment, nous avons pris la décision d’être de façon permanente sur les Pôle Emploi, les C.A.F, les C.C.A.S, la C.P.A.M, la rue, les quartiers, bref là où sont les chômeur-es, les précaires, les survivant-es aux minima sociaux et autres cafard-es. Outre les interventions d’urgence, nombreuses, pour régler des problèmes de risque de radiation, de trop perçus, d’expulsions de logement, de dossiers r.s.a en attente, de litiges nous faisons le choix d’une intervention de fond afin que les actions directes à venir soient collectives, et impliquent les personnes concernées.

Nous le percevons, nous sommes dans une nécessaire période d’agitation et d’interpellation. Sur les Pôle Emploi, nous voyons de nouvelles personnes, les intérimaires notamment de plus en plus nombreux qui se sentent quelque peu isolés.

Toutes celles et ceux qui le souhaitent, peuvent nous rejoindre selon leurs disponibilités. Nous avons besoin de monde. Il suffit de nous contacter. Par exemple la semaine prochaine nous serons entre autre sur Toul, Vandoeuvre…

Dans le même esprit, nous envisageons à court terme la tenue de permanences dans des bistrots et dans des quartiers.

2° « Comité de liaison C.A.F 54 » : La mise en place de ce comité de liaison avec la C.A.F 54 est un acquis conséquence de nos actions en phase avec notre souhait de nous rapproprier les lieux où l’on décide à notre place.

- Une affiche est en cours d’impression par le service communication de la C.A.F 54 avec notre logo et nos coordonnées.

- Depuis la mise en place de ce comité de liaison :

Réduction du délai de traitement des dossiers r.s.a. Amélioration, avec des formations internes à destination des salarié-es, de la qualité d’ accueil des usagers (ce qui nous est rapporté). Simplification, pour nous, des interventions pour des litiges, suspensions de droit… Ce qui ne nous empêche pas d’intervenir de façon directe quand il le faut… Et nous le faisons !

Prochain comité de liaison C.A.F 54 : Vendredi, 17 mai 2013 à 14 h.

Nous appelons toutes celles et ceux, C.A.Fard-es ou non, à nous rejoindre, à nous parler de leurs problèmes avec la C.A.F (R.S.A, A.P.L…) et à nous exprimer leurs attentes.

Dans le cours de la semaine, du 13 au 17 mai, nous rencontrerons des représentants syndicaux de la C.A.F 54 afin de préparer aussi avec eux ce comité de liaison comme nous le faisons pour les comités de liaison Pôle Emploi.

Prochaine étape C.A.F 54 : Nous imposons lors d’un conseil d’administration….

3° Logement « Silence on expulse… » : Une trêve hivernale prolongée de 15 jours n’a fait que faire piaffer d’impatience les rapaces.

C’est ainsi que le 2 avril dernier à 9 heures du matin, rue Saint-Dizier à Nancy, flics, huissier, serruriers et « déménageurs » se sont pointés chez « Caroline » (nous l’appelons ainsi par respect…) pour l’expulsion musclée de son logement qu’elle occupe avec ses deux filles adolescentes pour des résiduels de loyers impayé. Caroline est une femme de 46 ans, précaire en conséquence de violences conjugales, aide à domicile à temps partiel, R.S.Aste qui se fait jeter de son logement déclaré insalubre en février par les services de la C.A.F. Nous en reparlerons ultérieurement puisqu’elle tient non seulement à témoigner mais surtout à dénoncer puis à agir. Contactés par elle, nous sommes dans un premier temps intervenus à l’O.H « Office HLM de Nancy » de façon directe. Résultat en à peine 2 semaines elle se voit, enfin, attribuer un logement décent pour un coût locatif 3 fois moins que celui de son précédent logement. Nous attendons qu’elle soit posée pour à partir de là engager et impulser une campagnes et des actions concrètes contre les expulsions, contre les marchands de sommeil, pour en finir avec les dettes, pour la réquisition des logements vides et en finir avec la précarité énergétique. Sans oublier, monsieur Charognard huissier de justice. Avec ou sans papiers, d’ici ou d’ailleurs, femmes, hommes, jeunes, séniors, avec ou sans emploi, avec ou sans revenus, le droit au logement décent est inconditionnel, comme le droit de se nourrir, de s’éclairer, de se chauffer, de se laver, de se déplacer, de se cultiver. Bref le droit de vivre ! Anecdote : Caroline, hébergée avec ses filles chez une copine, se rend au C.C.A.S de Nancy pour demander une simple aide alimentaire. « Avez vous un bail locatif lui demande-t-on ? » « Non, puisque je suis expulsée… ». Réponse : « Dans ce cas nous ne pouvons rien faire pour vous ». Même topo au C.M.S… Cherchez l’erreur… Nous irons rendre une visite au C.C.A.S de Nancy…

4° Notre R.S.A : Réseau de Solidarité Alternative

Chaque dernier dimanche de chaque mois nous mettons en place une zone d’échanges et de gratuité, ouverte à toutes et tous. Fringues, objets, bouquins, sont à disposition. Mais aussi, de la convivialité, de la solidarité authentique.

Prochain déballage de La C.R.I.S.E : C’est le dimanche 26 mai de 15h à 18h00. Lieu : C.C.A.N 69 rue de Mon Désert 54000 Nancy.

Nous cherchons un lieu proche du centre de Nancy pour stocker.

5° Autoformations, « forma’ C.R.I.S.E » : Pour nous rapproprier le savoir, connaitre nos droits, en inventer de nouveaux…

Les compte rendus des dernières formations sur la thématique du revenu seront bientôt disponibles.

Prochaines « auto formations » :

Le Samedi 25 mai 2013 de 14h30 à 17h30 : Thème : suspensions et radiations C.A.F/Pôle Emploi.

Fin juin : Revenu Optimal Inconditionnel, revenu d’existence, salaire socialisé et gratuité…. Date à confirmer.

Divers :

Nous envisageons dès maintenant la tenue de prochaines assises « chômages, précarités et pauvretés » à Nancy pour le mois d’octobre prochain. Avec l’idée de faire une éventuelle jonction avec une coordination nationale des collectifs de chômeurs et précaires avec lesquels nous sommes en phase et en lien.

« Agir plutôt que subir » notre choix est fait !

Bougez-vous le cul, rejoignez-nous ! Pour soutenir La C.R.I.S.E : chèques à l’ordre de A.C.D.C/La C.R.I.S.E

« La C.R.I.S.E. » 69 rue de Mon Désert 54000 Nancy

Publié le 8 mai 2013 par CAL Alsace
989 visites