LPC : nouveau flicage à (très) grande échelle !

Sous l’appellation du Livret personnel de compétences (LPC), l’Etat français se prépare à remettre en place le « livret ouvrier » du XIX°s, pour l’ensemble de la population : un livret sur tous les enfants scolarisés, entre les mains de l’Etat, jusqu’à la fin de leur vie professionnelle, listant les « compétences » présumées de chacun. Les raisons de s’opposer à ce qui peut paraître comme un simple outil pédagogique sont multiples : de nombreux argumentaires sont présentés ici.

La logique du fond derrière ce LPC :

Les compétences contre les savoirs, article de Nico Hirtt, dans le monde diplomatique, octobre 2010.

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/10/HIRTT/19756

Un diaporama résumant la démarche du LPC réalisé par le Collectif national de résistance contre Base élève

http://retraitbaseeleves.files.wordpress.com/2010/12/lpc-pour-les-nuls2010.pdf

Argumentation :

- Numéro spécial commun des revues Emancipation et Nautre Ecole intitulé « Compétences et Résistances »

http://www.calameo.com/books/0000627405182bd9db35f

- un argumentaire contre le LPC établie par le personnel du collège Olympe de Gouges à Sainte-Pazanne (44)

http://www.edm.snes.edu/Argumentaire-contre-le-LPC-College.html

- questions-réponses sur le LPC par Véronique Ponvert de la tendance Ecole Emancipée du SNES.

http://www.ecoleemancipee.org/spip.php ?article791

Publié le 12 mars 2013 par CAL Alsace
1023 visites