Infos de La C.R.I.S.E à Nancy (en mutation)

Jeudi, 03 mai de 9h à 10h La C.R.I.S.E est en direct sur R.C.N : Radio Caraïbe Nancy

Austérité, chômages, précarités, pauvretés….

C’est pas dans les urnes que ça se passe !

C’est pas dans les urnes que ça se vit !

C’est certainement pas par les urnes que ça va changer… !

Agir plutôt que subir !

Quand les faits confirment nos alertes répétées :

« Les plus jeunes, les moins diplômés, les plus affectés par le chômage, les plus précaires des salariés constituent ainsi les catégories d’électeurs les plus abstentionnistes. […]

Les quartiers populaires des grands ensembles sont aussi ceux où le taux d’abstention est le plus élevé » Le Monde du mardi, 10 avril 2012 en page 15

1° Alors que les licenciements, le chômage, les précarités sociales et professionnelles, les expulsions, la pauvreté, les stigmatisations sont en explosion :

Les radiations, les suspensions de « droits », les « trop perçu » injustifiés, les contrôles, les brimades ne cessent de s’intensifier à Pôle Emploi, dans les C.A.F (R.S.A ; Allocation Adulte Handicapé ; A.P.L…)…

Pour cette raison, ici à Nancy « La C.R.I.S.E » (comme sans aucun doute sur d’autres lieux pour d’autres collectifs) est accaparée par des interventions répétées face à l’intensification de la pression exercée sous fond de violence sociale sans précédent.

2 exemples significatifs :

Chômeur de longue durée, cet usager du Pôle Emploi de Toul subit l’acharnement d’une « conseillère » avec pour conséquence près de 9 mois de radiation en même pas 24 mois ( !?!). A quoi s’ajoute le fait qu’il se fasse traiter de « fainéant » par la même conseillère toute zélée. Depuis le mois de janvier, il est dans le dispositif R.S.A, en suite d’une décision de radiation pour une durée de 6 mois à effet depuis le 25 octobre 2011. Ses fautes à ce profiteur, « salaud de pauvre » ? Savoir ce qu’il veut et ne veut pas en refusant par exemple d’intégrer le secteur des espaces verts dans lequel sa dite « conseillère » souhaite le contraindre d’aller. Il lui est encore de façon explicite signifié qu’il ne fait aucune démarche de recherche d’emploi. Hors, nous avons-nous, les preuves du contraire….

Voilà qui vaut, cette semaine, une visite à notre façon des locaux du Pôle Emploi de Toul qui, pour des raisons de travaux à l’adresse habituelle, « squatte » sur le site de l’ancienne usine KLEBER. Hé oui ! Combien de licenciés Madame Morano et consort… ???

Retraité, handicapé avec une jambe en moins, circulant à l’aide d’un fauteuil d’occase, survivant sous le seuil de pauvreté, ce bénéficiaire de la « généreuse » allocation adulte handicapé se voit deux mois durant (janvier et février 2012), sans qu’il ne sache pourquoi, privé de son allocation de survie l’A.A.H. Lors de notre intervention C.A.F (on connaît le chemin) en suite de laquelle les sommes dues lui seront enfin restituées rapidement, nous apprenons qu’un « trop perçu » de la bagatelle de + 47OO euros va lui être réclamé. Les services de la C.A.F dans leur grande bonté lui signifient que la dite somme sera récupérée avec douceur par prélèvements mensuels de 174 euros… Ben voyons… ! Nouvelle intervention sur la C.A.F où l’on se contorsionne pour tenter de nous expliquer, qu’en raison d’un dysfonctionnement informatique (alors que le dit « coupable » présumé fraudeur, a bien rempli ses devoirs en faisant ses déclarations comme il faut. Ce qui est confirmé) les bonnes déclarations de ressources sont en fait fausses depuis deux ans ( ???). Un problème de « fichier écrasé » qu’elle dit la dame qui revient tout juste de vacances. Ce n’est pas un fichier que l’on a envie d’écraser dans ces moments sur des tronches…. Heu… on nous prend pour des cons là, non ?

Rien ne lui est retenu depuis notre intervention.

Question :

Pourquoi ce « salaud de pauvre » nous a-t-il déclaré, alors que l’on ne lui demande rien, vouloir s’abstenir lors des prochaines pestilentielles alors que sa réflexion, sa culture et son intelligence sont indiscutables ?

2° Mai ! « La C.R.I.S.E » à Nancy fait ce qui lui plaît, elle déménage !

A dater du 1er mai 2012, les A.G, les réunions et les permanences de La C.R.I.S.E se dérouleront désormais aux mêmes jours et aux mêmes horaires dans les locaux du CCAN (Centre Culturel Autogéré de Nancy) à Nancy : 69 Rue de Mon-Désert à Nancy. A partir de cette même date, la C.R.I.S.E et son éminence « noire » A.C.D.C (Association Cellule de Crise) seront domiciliées sur cette même adresse.

Pas d’AG de La C.R.I.S.E le mardi 1er mai, pour les raisons habituelles de mobilisations accompagnées de fêtes militantes, mais aussi pour cause d’inauguration du CCAN où nous serons.

A noter : Le mardi 08 mai 2012 à 18h première A.G ouverte exceptionnelle de La C.R.I.S.E dans les locaux du C.C.A.N. (Sauf en cas de révolution… sursaut d’après « pestilentielles »… ? Dans ce cas nous serons en action…Mouais… Non ? Hein ? )

Publié le 30 avril 2012 1176 visites