Suicide à Orange Schiltigheim : communiqué de la CGT

Jeudi 8 mars 2012, notre collègue Jacky GOELLER, technicien d’intervention d’Orange, a mis dramatiquement fin à ses jours.

Dans une lettre laissée à sa veuve, Jacky souhaite que son geste serve à ses collègues. Il pointe clairement la responsabilité de l’organisation de l’entreprise dans son geste desespéré.

COMMUNIQUE DE PRESSE SUITE AU SUICIDE D’UN SALARIE D’ORANGE SCHILTIGHEIM (67)

Jacky allait partir en pré-retraite en septembre, il était très soucieux de transmettre son expérience très spécialisée. Il aurait souhaité former un jeune et aurait interpellé plusieurs fois l’entreprise sans résultat. Il était très angoissé par le fait que son départ soit synonyme de perte de compétence technique et de surcharge de travail pour ses collègues.

Comme tous les techniciens d’interventions, Jacky GOELLER recevait son plan de travail via un outil appellé OPTIM qui programme de plus en plus d’interventions à réaliser pour un temps qui diminue drastiquement. OPTIM, outil en grande partie robotisé, a pour objectif de supprimer 80% du personnel dans les Conduites d’Activités. Cet outil de flicage et de coercition fait partie de toute une panoplie de système analogue déployé dans tous les services d’Orange (Vérint, GRV etc…). La dernière trouvaille en date est le boîtier de géo-localisation qui permet de suivre à la trace chaque agent.

Stéphane RICHARD président d’Orange avait promis « de remettre l’humain au coeur de l’organisation, de donner aux salariés les moyens de s’épanouir dans leur travail et d’exercer leur métier dans les meilleures conditions » (accord du 6 mai 2010). Deux ans après ses voeux pieux, les conditions de travail des techniciens ne cessent de se dégrader et les suicides continuent.

La CGT FAPT ne laissera pas passer cet acte tragique sans rien faire, aujourd’hui la Direction d’Orange doit prendre des mesures concrètes : arrêter les outils de coercition et de flicage (Optim, Géolocalisation, Verint, GRV…), embaucher et former des jeunes pour soulager les plans de travail des techniciens, mettre en place des Conduites d’Activités (CA qui répartissent le travail dans les plans de charge) de proximité.

Nous appellons à deux initiatives :

Une procession JEUDI 22 MARS à 12h place Kléber à Strasbourg.

Une journée de grève le MARDI 27 MARS avec un rassemblement à 10h devant la Direction d’Orange Est 1 rue Fritz KIENER à Strasbourg.

LE PREAVIS DE GREVE MARDI 27 MAI COUVRE TOUS LES SALARIES TRAVAILLANT EN ALSACE Y COMPRIS RSI (USEI, DEI, DESI et UPR).

Publié le 21 mars 2012 par CAL Alsace
1121 visites