URGENT : expulsion possible d’un Iranien qui risque la mort !

Karim KHAIRDOUST est sorti du centre de rétention. L’action ci dessous n’est donc plus nécessaire.

KARIM KHAIRDOUST a été arrêté et est retenu à GEISPOLSHEIM !

Après deux jours de détention à SAINT LOUIS , trois convocations dans 3 tribunaux en 3jours, il entame une grève de la FAIM !

Merci d’envoyer une copie de cette lettre de protestation ci-dessous à tous vos ami(e)s et connaissances . Bien entendu, chacun peut modifier et personnaliser le texte. Les lettres peuvent être imprimées ou manuscrites , envoyées par mel , par fax, ou par la poste, le plus rapidement possible.

Pour KARIM ,un AMI iranien qui sera exécuté dès son arrivée sur le territoire iranien !

Coordonnées de la préfecture 68 :

Mr P.A. PEYVEL, Préfet du Haut-Rhin, Préfecture de Colmar, 7 rue Bruat, BP10489, 68020 COLMAR cedex FAX 03 89 23 36 61

COURRIEL, difficile de trouver les courriels directs. Pour le préfet, selon la composition habituelle des mails, ce devrait être pierre-andre.peyvel@haut-rhin.pref.gouv.fr

Envoyer aussi au service com qui est le seul noté sur le site officiel : pref-communication@haut-rhin.gouv.fr

Et au direct. de la Règlementation et des Libertés publiques pierre.boltz@haut-rhin.pref.gouv.fr

Modèle de lettre :

Monsieur Pierre-André PEYVEL PREFET DU HAUT RHIN 7, rue Bruat BP 489 68020 Colmar

Date :

Monsieur le Préfet,

Karim KHAIRDOUST est au centre de rétention de Geispolsheim depuis le mercredi 16 mars dernier.

Je ne peux imaginer que cette personne soit renvoyée dans un pays qu’il a fui à cause de ses idées politiques où il risque sa vie.

Karim, malgré son désespoir, continue à faire de gros efforts pour améliorer son niveau de français. Après des années d’errance, de peur et d’angoisse, il est temps qu’il puisse enfin vivre libre en paix et s’assumer dans notre pays où il a su créer de nombreux liens. C’est pour cela que je vous demande de bien vouloir lui permettre de résider légalement sur le territoire français en lui délivrant un titre de séjour.

Comptant sur votre bienveillance, je vous prie de recevoir, Monsieur le Préfet, l’expression de mes salutations distinguées.

Signature

Publié le 23 mars 2011 par CAL Alsace
1177 visites