A télécharger

Deux appels dans la Haute Loire pour reconduire la grève après le 23 !

Dans la Haute Loire (43), deux appels circulent, celui de l’intersyndicale de l’éducation et celui de l’intersyndicale interprofessionnelle, appelant à la reconduction de la grève après le 23.

Appel des organisations syndicales de l’Education Nationale de Haute-Loire à poursuivre l’action pour le retrait du projet de réforme des retraites

CGT Education, SUD éducation, FSU, FO FNEC-FP, UNSA, SNETAA

Sur la base de la forte mobilisation des salariés à la journée nationale de grève sur les retraites du 7 Septembre, les organisations syndicales de l’EN de la Haute-Loire : CGT-Educ’action, FNEC-FP-FO, FSU, SUD-Education, UNSA-Education et SNETAA-Eil, estiment qu’il est de la responsabilité des organisations syndicales au plan national d’appeler les personnels à se réunir par secteurs professionnels, entreprises, services…, pour décider de la reconduction de la grève jusqu’au retrait du projet.

Elles appellent les personnels de l’Education Nationale de la Haute-Loire, enseignants et non-enseignants :

- à se réunir dans la période du 13 au 21 septembre dans les établissements, les services, les secteurs (Brioude, Langeac, Le Puy, Yssingeaux, Monistrol,…) afin de mettre en discussion la question de la reconduction de la grève jusqu’au retrait du projet

- à participer au rassemblement interprofessionnel du 15 septembre à 18 heures devant la Préfecture du Puy-en-Velay, jour du vote à l’Assemblée Nationale du projet de loi Woerth

- à être en grève le 23 septembre et à participer à l’AG départementale des personnels de l’Education Nationale qui se tiendra à 9 heures salle Jeanne D’Arc au Puy-en-Velay pour prendre en compte ce qui aura été débattu dans les différentes réunions et pour voter sur la poursuite de la grève.

Pour nos retraites : Le 23 septembre 2010 dans l’unité, pour l’abandon du projet gouvernemental !

Ni recul de l’âge légal, Ni allongement de la durée de cotisation, Ni diminution de leur montant

La réussite du 7 a été exceptionnelle et a démontré la volonté d’une majorité de salariés. Les annonces du Président de la République sont inacceptables pour les organisations syndicales.

· Exigeons le retrait du projet gouvernemental · Défendons le système par répartition basé sur la solidarité intergénérationnelle (priorité à l’emploi, élargissement de l’assiette de cotisation, …). · Défendons la retraite à 60 ans à taux plein avec au moins 75 % du salaire sur les meilleures années dans le privé et les 6 derniers mois dans le public (Créer les conditions d’un retour aux situations antérieures). · Exigeons une retraite minimum égale au smic. · Refusons l’allongement programmé de la durée de cotisations. · Refusons la diminution des salaires, la remise en cause des avantages familiaux et de la garantie du minimum de pension des fonctionnaires, prévues dans le cadre de cette réforme. · Imposons la reconnaissance de la pénibilité du travail et l’ouverture des droits au départ anticipé avant 60 ans. · Défendons la pérennisation des retraites complémentaires des salariés du privé pour assurer le droit à la retraite au-delà du 31 décembre 2010.

Seuls des millions de grévistes et des millions de manifestants peuvent faire reculer le gouvernement. L’heure est à la grève interprofessionnelle jusqu’à l’abandon du projet. Nous vous appelons à mettre la reconduite de la grève en discussion dès maintenant au cours d’assemblées générales dans les entreprises, les administrations et les services.

La mobilisation de tous, actifs et retraites, salariés du public et du privé, des chômeurs, jeunes et étudiants, est indispensable. Toutes et tous dans l’action, en grève et à la manifestation Jeudi 23 septembre à 10h30, Place Cadelade au Puy en Velay

PDF - 111.8 ko
L’appel intersyndical du 43

Publié le 13 septembre 2010 par CAL Alsace
1233 visites