Steelcase, SNCF, Surcouf…

L’Alsace qui lutte : Dernières nouvelles (3 mai)

Malgré les discours dominants sur la prospérité de notre région, les travailleurs et les travailleuses d’Alsace subissent de plein fouet les attaques démagogiques du patronat et du gouvernement… mais n’acceptent pas de se laisser faire. Face à l’arrogance des élites, les luttes se développent.

Après Fischer ou Saplast en 2009, c’est Steelcase, Hymer, SAIC Velcorex, Authentika, ou encore Delphi qui doivent fermer cette année… Dans une société qui nous oblige à être hyper-productifs pour avoir les moyens de vivre, c’est des centaines de familles sacrifiées !

Infos au 3 mai 2010

Surcouf

Comme dans 4 autres magasins de France, les salariés de Surcouf à Srasbourg sont en grève depuis 5 semaines pour protester contre la répression qui touche les vilains moutons noirs qui refusent de signer des avenants à leur contrat faisant baisser leur salaires de 10 à 40% !

Venez soutenir leur piquet de grève devant le magasin Surcouf des Halles à Strasbourg et n’hésitez pas à les soutenir financièrement !

Petit reportage d’Alsace 20 datant de mi-avril :

http://www.dailymotion.com/video/xcxqbh_surcouf-est-toujours-en-greve-stras_news

Steelcase

3ème fermeture d’usine en vue chez Steelcase ! Cette fois-ci, c’est Marlenheim… Mais les travailleurs et travailleuses n’ont pas l’intention de se laisser faire.

Après le refus de la direction de négocier des primes de licenciements à hauteur des moyens de l’entreprise, les salariés vont prendre possessions de l’usine de Marlenheim à partir du 2 mai 2010 afin de maintenir pression.

Récit des jours précédents de lutte.

Le 28 avril, les délégués syndicaux ont claquer la porte du comité central d’entreprise qui se tenait dans à Eckbosheim en déclarant : « On est en train de se faire couillonner » Vers 10h, les 200 manifestants et manifestantes ont traversé la route et bloqué la circulation pour s’installer devant le siège de l’Union des industries métallurgiques où les grilles ont été fermées et où les gendarmes mobiles ont pris position. Le face à face est tendu ! Peu avant midi, les délégués sont sortis du siège de l’UIMM 67, où on ne leur a proposé que des aides à la formation. Ils sont repartis pour le site de Marlenheim où doit avoir lieu une assemblée générale.

« Entrevue » mais pas négociation avec la direction le 18 avril 2010 :


Bousculade vigiles contre manifestants Steelcase
envoyé par StrasTv. - Regardez les dernières vidéos d’actu.

Riposte ouvrière, jet d’oeufs sur la direction le 22 avril 2010 :


Opération jet d’oeufs devant Steelcase
envoyé par StrasTv. - L’actualité du moment en vidéo.

SNCF

Le jeudi 29 avril, les contrôleurs et contrôleuses de la SNCF ont cessé leur grève suite à l’agression de jeudi 22 avril, suite au refus de la région Alsace, qui gère les lignes, de négocier.

Commniqué de SUD rail : 24-04-2010

Les contrôleurs SNCF de Strasbourg ont cessé le travail depuis jeudi suite à l’agression sauvage envers l’un d’eux. La sûreté du personnel SNCF et notamment des contrôleurs est de plus en plus préoccupante.

Alors que la direction se doit d’assurer la sécurité de son personnel, nous constatons chaque jour que la politique menée par l’entreprise (déshumanisation des gares et des trains) met en danger ses salariés. SUD-Rail considère donc que la direction porte une responsabilité dans cette situation.Après Paris St Lazare et Lyon, un contrôleur de Strasbourg a subi une agression à l’arme blanche cette semaine. Depuis, un arrêt de travail touche cet établissement. Suite à l’agression de leur collègue, les agents réclament des réponses rapides et concrètes de la part de la direction (redéploiement d’Equipes d’Assistance, 2ème agent sur les trains circulant au-delà de 21h, mis en place d’une école de 10 agents, réalisation de l’équipement des trains prévu).

La fédération SUD-Rail soutient pleinement les agents de la région de Strasbourg qui ont spontanément fait usage de leur droit de retrait et refusent depuis de reprendre le travail, malgré les menaces de la direction régionale.

La Fédération SUD-Rail a interpelé la direction nationale de la SNCF pour que des réponses soient trouvées aux demandes des agents. Devant le peu de considération portée à leur égard, les contrôleurs de la région de Strasbourg se sont donnés rendez-vous lundi 26 avril 2010 à 10h00 dans les gares de Strasbourg, Mulhouse et Belfort pour se faire entendre.

Publié le 28 avril 2010 par CAL Alsace
1663 visites